Que faire quand mes enfant se disputent?

Dans toutes les familles, les disputes entre frères et sœurs sont courantes et font partie intégrante du processus de développement et de croissance. Voici quelques types de disputes dans la fratrie :

 

L’attention des parents : Les enfants peuvent se battre pour attirer l’attention des parents. Ils se sentent ignorés ou jaloux de l’attention accordée à un frère ou une sœur.

 

Rivalité : La rivalité entre frères et sœurs peut se manifester dans différents domaines, tels que l’école, le sport, les talents artistiques, etc. Les enfants peuvent se comparer entre eux et essayer de prouver leur supériorité.

 

Partage des biens : Les conflits peuvent éclater autour du partage de jouets, de vêtements, d’objets personnels ou même de l’espace dans la maison.

 

Pouvoir et contrôle : Les disputes peuvent survenir lorsque les enfants essaient de prendre le dessus ou d’exercer leur pouvoir sur leurs frères et sœurs, cherchant ainsi à les dominer.

 

Différence d’âge et d’intérêts : Les enfants peuvent se disputer en raison de leur différence d’âge et d’intérêts, car ils ne comprennent pas toujours les préoccupations et les activités des autres.

 

Comparaison : Les parents ou d’autres membres de la famille peuvent faire des comparaisons entre les enfants, ce qui peut entraîner des sentiments d’injustice ou de favoritisme.

 

Provocation : Les frères et sœurs peuvent se taquiner, se provoquer ou se moquer les uns des autres, ce qui peut rapidement dégénérer en dispute.

 

Conflit de personnalité : Les enfants ont des personnalités différentes et ces différences peuvent parfois entrer en conflit, provoquer des disputes.

 

Défense de territoire : Les enfants peuvent se disputer pour défendre leur espace personnel, leur chambre ou leurs possessions.

 

Inégalités perçues : Les enfants peuvent se sentir injustement traités par rapport à leurs frères et sœurs, ce qui peut entraîner des conflits.

 Les chicanes entre frères et soeur : normales et bénéfiques

Il est important de reconnaître que les disputes entre frères et sœurs font partie intégrante de la vie familiale et qu’elles sont bénéfiques. Elles peuvent être une occasion d’apprentissage, d’expression des émotions et de développement des compétences sociales comme l’affirmation de soi et de ses opinions. Cependant, si les différends deviennent violents ou déstabilisent l’harmonie familiale, il est important d’intervenir pour aider les enfants à mieux communiquer et à désamorcer les disputes de manière positive et constructive.

 

Comment gérer les chicanes entre frères et soeurs

Voici quelques astuces qui vous guideront dans ce tourbillon de la fratrie avant qu’il ne prenne la dimension d’un tsunami!

  1. Laissez les enfants discuter de leur conflit, le gérer et le démystifier. Donnez-leur du temps, de l’espace et soyez à l’écoute;
  2. Offrez votre aide au besoin et rappelez-leur ce qu’ils ont le droit de faire ou comment ils peuvent s’exprimer;
  3. Demandez à l’enfant s’il a bien compris ce que l’autre essaie de lui dire;
  4. Verbalisez l’émotion et l’état de chacun;
  5. Offrez-leur des choix ou amenez les enfants à réfléchir à la solution qui serait gagnante pour tous. Apportez votre aide s’ils ont de la difficulté à y parvenir.

 

Comme je sais que vous avez à cœur le bien-être et la qualité des relations entre les membres de votre famille, je vous ai préparé une formation préenregistrée. Je vous propose de découvrir avec vos enfants âgés entre 6 et 12 ans la multitude d’outils et de stratégies positives et bienveillantes à mettre en place pour favoriser l’harmonie, le respect et la communication. Plus concrètement, la formation vous permettra :

– De connaître et d’identifier les attitudes à privilégier pour développer une relation saine et respectueuse entre les enfants;

– D’apprendre comment entrer en relation avec l’autre de manière acceptable et positive;

– D’identifier les solutions possibles afin de respecter le besoin de l’autre durant une situation difficile;

– De développer des techniques pour s’affirmer sainement;

– De développer des outils et des stratégies pour évacuer les frustrations ou les émotions intenses;

– Et plus encore!

Formation les relations frères/soeurs

 

 

 

 

Laisser un commentaire